Chaplin en ciné-concert

Chaplin en ciné-concert


CHARLIE CHAPLIN, Hugo Gonzalez-Pioli
L'Émigrant
Charlot fait une cure
Charlot Usurier

direction Hugo Gonzalez-Pioli

Ciné-concert

Réserver

23 avril 2024 - 20h30
Cachan (94)

Théâtre Jacques Carat

Autres dates en Île-de-France

Réserver

24 avril 2024 - 20h
Mennecy (91)

Espace culturel Jean-Jacques Robert

Réserver

27 avril 2024 - 20h30
Meaux (77)

Théâtre Luxembourg

Réserver

28 avril 2024 - 16h
Yerres (91)

CEC - Théâtre de Yerres

Réserver

30 avril 2024 - 20h
Massy (91)

Opéra de Massy

Réserver

03 mai 2024 - 20h30
Draveil (91)

Théâtre Donald Cardwell

Réserver

04 mai 2024 - 20h
Le Blanc-Mesnil (93)

Théâtre du Blanc-Mesnil

Réserver

05 mai 2024 - 16h
Suresnes (92)

Théâtre de Suresnes - Salle Jean Vilar

Charles Chaplin (alias Charlie Chaplin) est sans doute l’artiste le plus complet et le plus impressionnant de la première moitié du XXe siècle : non content d’avoir révolutionné le cinéma muet en incarnant le personnage de Charlot – un clown triste jetant un regard tendre sur une société à la fois dure et
injuste –, il a aussi créé un univers « d’art total » dans lequel il est l’auteur de tous les aspects de l’art cinématographique, depuis l’écriture des scénarios, jusqu’au tournage, en passant par la réalisation et la confection des décors. Il est même l’auteur de la plupart des musiques de ses films ! On ne retrouvera un talent aussi multiple qu’avec David Lynch, presque un siècle plus tard…
 
Ses court-métrages sont des pépites du genre qui s’adressent à tous les âges, de 7 à 77 ans. Dans Charlot usurier (1916), Chaplin est un employé déplorable, amoureux de la fille de son patron usurier, sans cesse à se chamailler avec son collègue. Dans L’Émigrant (1917), Charlot raconte le destin de tous ceux qui sont arrivés aux Etats-Unis sans le sou. Dans Charlot fait une cure (1917) enfin, il joue à nouveau un anti-héros, alcoolique, qui débarque dans une station thermale, la malle remplie d’alcools de toutes sortes. À la fois touchant et sensible, Charlot parle de toutes les sociétés, s’adresse à tous les peuples, et s’inscrit dans toutes les époques. Charlot intemporel…


Films © FPA FRANCE

Hugo Gonzalez-Pioli, compositeur et chef d’orchestre français, commence l’apprentissage de la musique au Conservatoire de la Seyne sur Mer, au Conservatoire de Toulon, puis au Conservatoire à rayonnement régional de Marseille où il étudie l’écriture, l’harmonie, le contrepoint et l’orchestration.
Très vite, il s'intéresse à la relation entre l'image et la musique pour entrer, à 18 ans, au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon en classe de «composition de musique à l’image » dans laquelle il obtient sa licence.
Il s’envole ensuite pour Los Angeles où il suit le programme SMPTV (Scoring for Motion Pictures and Television) dans la prestigieuse université USC (University of Southern California).

Il démarre sa carrière auprès de grands spécialistes du film muet comme Timothy Brock - compositeur et chef d’orchestre américain - et Neil Brand - compositeur et pianiste anglais - avec lesquels il travaille comme orchestrateur pour le BBC Symphony Orchestra à Londres.
C’est grâce à une longue et belle collaboration avec l’Opéra de Toulon qu’il va écrire et diriger ses premières musiques pour des ciné-concerts (six courts-métrages de Charlie Chaplin et le long métrage « Seven chances » de Buster Keaton). Il y sera même compositeur en résidence et honorera la commande d’une pièce pour orchestre symphonique et soprano « Poèmes de guerre », qui met en musique des textes de
Guillaume Apollinaire.
Toujours dans la musique de concert, il compose des œuvres jouées par des orchestres tels que le Los Angeles Chamber Orchestra (The love of Zero , concerto pour basson) et La musique des troupes de marine de Paris (« De Cao Bang à That Khê » créée aux Invalides à Paris).


Parallèlement, Hugo Gonzalez-Pioli signe les musiques originales des films « Arrête ton cinéma! » de Diane Kurys, et « Demi-soeurs », réalisé par Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne.
Il a récemment composé celle du dernier film de Michaël Dichter, Les 3 fantastiques

Photo © Yann Arthus-Bertrand
Lire la suite
A découvrir
également
Gestion des cookies
Des cookies sont déposés sur votre ordinateur, votre tablette ou votre appareil mobile lorsque vous visitez notre site internet. Ils permettent d'améliorer nos services et de vous offrir une expérience utilisateur plus fluide et adaptée à vos préférences.
Notre site utilise des cookies pour vous permettre une navigation optimale, sécuriser votre visite, regarder des vidéos et pour vous proposer un contenu personnalisé.
En savoir plus sur la Gestion des cookies
PARAMÉTRER
REFUSER
ACCEPTER